Non classé

Des graines de Prix Goncourt

Des graines de Prix Goncourt !
Quels sont les points communs entre le Prix Goncourt ?
« En 1900, à la mort d´Edmond de Goncourt, Alphonse de Daud et Léon Hennique,
qui ont été désignés comme exécuteurs testamentaires par le défunt, créent l´Académie Goncourt. Celle-ci est alors composée de dix membres occupant chacun un couvert au restaurant Drouant où ils se réunissent mensuellement. L´objectif de l´Académie est de distinguer une fois l´an, au début du mois de novembre, « un ouvrage d’imagination en prose paru dans l’année ». Historiquement, le gagnant se voit récompensé par la somme
de [dix euros], somme symbolique aujourd´hui. Mais le Goncourt reste un prix majeur à la fois par le prestige qu´il assure à son auteur et par son impact important sur les ventes.
Entre 2005 et 2009, d´après une étude de l´institut GFK, les lauréats du Goncourt ont vendu en moyenne 400 000 exemplaires par titre primé. » 1
Au collège Compère Morel, vous avons-nous aussi notre Prix Goncourt, sauf qu’il s’appelle prix Première Guerre Mondiale !
Son but : faire lire à des élèves de troisième, des livres sur la Première Guerre Mondiale ! Il leur a fallu lire un livre réunissant des lettres, un autre avec une héroïne en personnage principal, un troisième de petite taille (en nombre de pages ou en hauteur), une bande dessinée ou un manga, et un dernier avec une couverture comportant du bleu
(facile quand on pense que le bleu horizon était la couleur de l’uniforme des poilus, et que de ce fait, cette couleur est souvent présente sur les couvertures).

Son jury ? Point de Françoise Chandernagor, ni de Eric-Emmanuel Schmitt… Point
de président : Didier Decoin… Non…. Mais un jury quand même : les élèves de troisième D, élèves de M. Lagache. Et deux présidentes : Mesdames Poulain et Lempereur !

1 Site Babélio

Le jeudi 9 décembre, sous l’égide de M. Brulé, elles se sont vues remettre un diplôme. Dès lors, l’académie Goncourt aura certainement des remplaçantes toutes désignées ! En effet, ces six jeunes filles ont été célébrées par monsieur le principal et leurs deux enseignantes, mesdames Poulain et Lempereur, pour l’acuité de leurs
critiques (critiques que vous pouvez retrouver sur esidoc), leur autonomie, leur dynamisme de lecture et surtout leur grand sourire, caché sous les masques !
Cela a été un grand moment : éclats de rire et félicitations de M. Brulé ! Gageons que ces six demoiselles appliquent l’adage de Marcel Proust2 : « La lecture est une amitié ».

2 https://www.babelio.com/auteur/Marcel-Proust/2103

12 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *